domaines - Atontour - Google

Pour quelques domaines de plus…

Attention:  cet article date du 27 avril 2008
Ce qu'il contient est peut être encore valable...
... ou complètement obsolète!

Réserver un nom de domaine répond à deux logiques.
La première consiste à réserver le(s) nom(s) que l’on veut utiliser pour son site
L’autre, à réserver le(s) nom(s) que l’on ne veut pas forcément utiliser mais dont on ne veut que personne d’autre n’utilise – et ainsi puisse nous nuire, ou profiter de notre notoriété.

A ton tour…

Il est ainsi intéressant de prendre le nom principal, décliné sous plusieurs extensions, et jouer sur des mots clefs pour le référencement.

Ma politique de nom de domaine – modeste finalement – me porte donc à réserver pour mon site de cocktails :

Et sur la même logique, cocktails-gin.com, cocktails-rhum.com, cocktailsvodka.com, cocktailswhisky.com et j’en oublie sans doute…

On comprend aisément ma stratégie, d’associer le mot cocktails aux ingrédients qui y sont associés.

A toutes fins utiles, et là encore même s’il n’y a pas réellement de site derrière, j’ai réservé des Atontour.fr, Atontour.eu, Atontour.net … uniquement pour que des squateurs ne les prennent pas.

Je suis bien sûr un petit joueur

Selon que l’on soit puissant…

Sans s’attarder sur les déclinaisons géographique (Google.fr, Google.es, Google…), et si on analyse la stratégie de Google, ce que Royal Pingdom a fait, on peut détailler les différents aspects conduisant à réserver plus de 2300 noms de domaines (en date de novembre 2007)…

  • Erreurs typographiques : gmale.com (pour gmail), gewgol.com…
  • Des services en préparation (peut-être) : googlejokes.com ou google4kids.com
  • Services en préparation hors Internet (peut-être) : bankgoogle.com
  • Aspects géographiques : googlenewyork.com
  • Olé Olé : googlesex.com, google-yahoo-sex.com (ce dernier faisant sans doute plaisir à Yahoo…)
  • Copinage : ebay-google.com
  • Les douteux : googlemotherfucker.com ou googlesucks.com
  • Des techniques : googlemonitoring.com
  • Grandeur (et décadence ?) : googlereligion.com
  • Ceux dont on se pose des questions : goooooooooooooooooooooooooooooooooooogle.com ou 1p0g0og1e.com
  • Et ceux sans rapports, et on se pose encore plus de questions : mariolovespasta.com ou thesecretofburritos.com

Parmi ces noms, il y a ceux que Google a réservé, mais aussi ceux issus de sociétés que Google a racheté – ce qui explique peut être certaines bizareries…

Il est vrai que les enjeux derrière Google et Atontour ne sont pas les mêmes, et les moyens mis en oeuvre non plus (ce que je regrette quelque part…)

Mais étudier les grands, c’est toujours formateur pour les plus petits, non ?

Liens externes

Google domain names – the funny, strange and surprising
Le secret des burritos

Laisser une réponse