Le Père Noël en prison ?

Attention:  cet article date du 23 décembre 2003
Ce qu'il contient est peut être encore valable...
... ou complètement obsolète!

La nouvelle est tombée quand les grands magasins étaient déjà illuminés de leurs vitrines, remettant sérieusement en cause la distribution de joujoux par milliers.

Scoop ! Exclusif ! (pas tout à fait)

Et si l’employeur du Père Noël était condamné à la prison ce serait une catastrophe…

C’est pourtant ce que l’on a appris ce 19 novembre 2003. Les deux frères fondateurs du site Pere-noel.fr sont condamnés pour « publicité mensongère » et « tromperie ». Le premier, à ce jour en fuite, écope de 30 mois de prison ferme (et une amende de 36 000 euros), le second à 6 mois. A l’origine de l’instruction, 1.270 plaintes d’internautes n’ayant pas reçu les articles commandés dans les conditions annoncées par le cybermarchand.

Distribution remise en cause ? Pas tout à fait car, entre autres griefs, le site péchait par de nombreuses faiblesses logistiques : colis distribués en retard, pas de stock, tromperie sur la qualité de la marchandise et des services, peu de support après vente (mais indécemment surtaxé) ; nous passerons outre la publicité mensongère et le travail au noir…

Comble, le pauvre vieil elfe ne serait pas le seul ! Selon le bilan 2002 de la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes), 30 % des sites marchands contrôlés ne respectent pas la réglementation. Principales anomalies relevées : l’absence de mentions obligatoires (38 %), le non-respect des règles de publicité sur les prix (17 %) et les publicités mensongères (16 %).

Commerce virtuel, réalités commerciales

Preuve, s’il en était besoin, de rappeler qu’un site Internet de commerce se doit de respecter les règles du commerce, (dont la première doit être le respect du client) et de la loi.

Preuve également qu’un site Internet doit être pensé globalement au niveau d’une entreprise, sans omettre la livraison, les stocks, le service après vente, la facturation… Avoir une machine qui tourne et qui intègre ces étapes est un préalable à la création de votre site ; car quand un internaute clique pour valider sa commande, le rapport que vous avez avec lui change et devient des plus réels.

Côté législation, votre site doit être conforme, c’est entendu : entre autres, l’article L121-18 du code de la consommation est supposé respecté. Pour mémoire, votre site doit donc faire apparaître certaines mentions (nom du vendeur du produit et adresse du siège, montant des frais de livraison éventuels, modalités de paiement, de livraison ou d’exécution, l’existence d’un droit de rétractation, durée de la validité de l’offre et du prix de celle-ci…).

Le traîneau restera-t-il dans le Grand Nord ?

Rassurez cependant vos enfants, le Père Noël assurera la distribution, par les canaux habituels (incluant les sites Internet – de confiance).

Pensez toutefois à ramoner vos cheminées, et à consulter un prestataire qui vous conseillera pour votre site Web.

Laisser une réponse