newsletter - désabonnement

Je veux me désabonner !

Attention:  cet article date du 17 novembre 2009
Ce qu'il contient est peut être encore valable...
... ou complètement obsolète!

Autant s’inscrire à une newsletter est un processus simple, qui ne demande généralement qu’à saisir une adresse email (et souvent avec une confirmation reçue par mail justement), autant la désinscription relève parfois du parcours du combattant.
Divers cas se présentent…

Les usages changent sur Internet, et recevoir les informations par mail est de moins en moins utilisé, surtout par les technophiles dont je fais parti. Il devient plus pratique d’utiliser plutôt les flux RSS, tellement facile à suivre en temps réel, surtout via une interface Web.

Les navigateurs intégrent des fonctions (bravo à Opéra), et des services tels que NetVibes ou Google Reader sont entrés dans les moeurs. Ou, dans mon cas, un service personnel, WebRiche.fr.

Du coup, je ne checke plus mon compte mail destiné aux infos que très ponctuellement, c’est à dire peu souvent. Ce qui pour suivre l’actu n’est pas une bonne idée…

Ce matin, j’ai donc décidé de faire le ménage dans mes abonnements et me désinscrire d’une cinquantaine de listes (ou du moins, jusqu’à ce que j’en ai assez pour cette fois…)

Aïe.

Un simple clic

C’est le cas le plus simple. On clique sur un lien, et l’affaire est faite.

Il nous mène vers un site web qui nous désinscrit sans tergiverser. Efficace.

On obtient souvent un message du type Merci de votre confiance, ou Au plaisir de vous revoir. Parfois également un mini sondage nous demandant les raisons de notre désabonnement pour améliorer le service

C’est parfois également une réponse par mail qu’il faut envoyer, avec unsubscribe en titre du mail, ou à destination d’une adresse de robot…  qui nous envoie une demande de confirmation; on y répond et c’est réglé.

Entrez votre mail

On a beau avoir reçu le mail, le clic vers le désabonnement nous demande d’entrer notre mail pour se désabonner.

Pourtant, il est techniquement simple d’ajouter la dite adresse dans le lien pour automatiser la procédure. Mais bien sûr, ce n’est pas l’idée…

Parfois d’ailleurs, en plus du mail, il faut entrer un CAPTCHA pour s’assurer que nous sommes un réel être humain.

Très souvent d’ailleurs, on reçoit une demande de confirmation. Suivi souvent d’ailleurs d’un email nous confirmant qu’ils ont bien reçu la confirmation…

Identifiez vous…

Il est de plus en plus souvent nécessaire de s’identifier sur le site en question, pour pouvoir accéder à la page de gestion de notre compte et de décocher les cases correspondant à nos abonnements.

Bien sûr, se pose le problème du mot de passe, que l’on a oublié, car on s’est inscrit au service il y a 5 ans… Mais ils proposent un système j’ai oublié mon mot de passe, permettant de nous rafraichir la mémoire. Pratique.

A l’instar de l’une d’entre elle, qui m’a renvoyé un mot de passe vide. Qui, bien sûr, ne me permet pas de m’identifier…

Dans ce cas, il faut écrire au webmaster, en espérant qu’il pourra quelque chose.

… ou pas …

La situation devient ubuesque lorsque le système ne nous reconnait pas.

Je suis par exemple dans l’impossibilité totale de me désinscrire de plusieurs newsletters, car je n’existe pas dans le système, ou du moins ne suis pas reconnu.

La raison est simple. Quand je me suis inscrit  il y a 10 ans (oui, Internet n’est pas nouveau), à l’époque il suffisait d’entrer sa seule adresse mail. Et donc, ni mot de passe ni identifiant.

Et bien sûr, si je tente de créer un compte pour pouvoir me désabonner, il me l’interdit car il existe déjà un compte possédant ce mail. Et la case j’ai oublié mon mot de passe ne me demande pas mon mail, mais mon identifiant… que je n’ai pas (ils n’ont pas prévu le cas j’ai oublié mon identifiant).

Amusant cet autre service ou je me suis authentifié (avec du mal) pour enfin accéder à mon compte, j’ai décoché toutes les cases d’abonnement à toutes les newsletters possibles qu’ils proposent (et il y en a, c’est un des grands sites de presse français), mais je reçois toujours la newsletter. Et si je retourne sur mon compte, les cases se retrouvent cochées…

Amusant ces autres services où le lien se désabonner soit ne marche pas, soit pointe vers une page qui n’existe pas…

Il y a encore du boulot…

Globalement quand même, il semble que se désabonner d’une newsletter soit relativement aisé, même si c’est parfois compliqué.

Il en est autrement si l’on veut supprimer son compte où là c’est souvent impossible, sauf de passer par un service spécifique (et parfois même par courrier papier), en faisant référence à la CNIL…

D’ailleurs, il m’est arrivé de recevoir un mail me proposant de me réabonner un an après m’être désabonné (ce n’est pas la première opération ménage que j’effectue).

N’empêche, on a beau dire, cela fait tout de même un petit pincement au coeur de se désabonner de newsletter où l’on s’était inscrit il y a plus de 10 ans pour certaines (et qui existent toujours, chose rare). Mais ceci est une autre histoire…

2 réponses pour “Je veux me désabonner !”

  1. Modulo a dit:

    C’est bien vrai
    Comme dit dans mon titre, je paraphrase la mère Denis et confirme que tout ceci est bien vrai.
    Très bel article!!!
    ps : si tu connais le moyen de se désabonner de « leparisien.fr », 15 fois que je me désabonne (je ne me suis d’ailleurs jamais abonné) et je reçois toujours leur newsletter en carton (mâché)

  2. R. Carlier a dit:

    Hélas…
    Désolé pour le Parisien, mais j’ai la chance de ne pas y être abonné – et donc pas nécessaire de m’en désabonner…
    J’ai eu le même soucis avec Libération à une époque, et la Tribune… J’ai peur que les gros sites de presse soient les plus difficiles à quitter (mais je me trompe peut-être)

Laisser une réponse