domaine - enchères - spam

Nouvelle forme de spam ?

Attention:  cet article date du 14 octobre 2008
Ce qu'il contient est peut être encore valable...
... ou complètement obsolète!

Du spam, j’en reçois une quantité industrielle tous les jours, dont beaucoup est filtré de manière automatique.
Il s’agit souvent de produits de base de la vie courante : viagra, prêts bancaires ou immobiliers, logiciels piratés, montres de contrefaçon et autre casino…
Mais dans la matinée, un mail de Chine vient de m’arriver, assez intéressant. Une nouvelle forme de Spam, que je n’avais jamais expérimenté, que l’on peut qualifier d’ultra ciblé

Nous avons été 16 personnes en copie de ce spam personnalisé.

Je vous laisse juge.

Spam sur mesure ?

carlier.com is on auction.
In the all world, there are many people who want this domain name.
But, only one person can have this.
If selling on auction this domain to other person, it’s meaning which resign FOREVER possession.
If you have purchasing power of this domain, you can practical use and create many profits.
I pray good luck in your business.
Thank you.

Ben oui, mon nom de famille en .com est à vendre, aux enchères !

Les 16 personnes s’appelaient donc Carlier, ou connue comme possédant un nom de domaine avec Carlier dedans (d’ailleurs, j’en connais quelques unes)…

Comme le mail provenait de Chine, le risque que je maîtrise mal cette langue étant grand (et c’est bien le cas) un petit mode d’emploi est joint sous forme de capture écran…

J’en déduis qu’il faut cliquer en bas à droite pour aller vers le site du vendeur… Ceci dit, si on surfe sur Carlier.com depuis la France, on obtient l’équivalent en français – c’est beau la publicité tout de même.

Suivi d’une explication pour faire monter les enchères en question.

Comme, la encore, depuis la France j’obtiens l’écran en Français j’arriverais à me débrouiller.

Et c’est assez clair : il me reste 6 jours pour enchérir, sur un nom de domaine dont le cours est à 1800$… Et il faut que je me bouge car il y a déjà un enchérisseur, et le prix de réserve étant atteint, il faut vraiment que je me bouge, car il y a urgence, je risque de le perdre dé-fi-ni-ti-ve-ment… (hum).

Quels enseignements ?

Bien sûr, je n’ai pas appris que Carlier.com est à vendre aux enchères, cela fait un moment que je m’intéresse à ce nom. J’avais à l’époque fait la bêtise d’hésiter à l’acheter (il faut dire que dans les années 96, lors de mon arrivée sur le Net, les noms de domaines étaient légèrement plus chers que de nos jours). Et lorsque ma décision fut prise d’acheter un domaine, il était trop tard pour celui là. Il jura, mais un peu tard… gna gna. Depuis, j’enseigne à tous mes stagiaires la prudence, et leur conseille de ne jamais tarder à acheter son nom !

En fait, le principal enseignement est que les spammeurs arrivent à affiner leurs messages publicitaires sur des cibles très réduites, quasiment individuelle. Du sur mesure en quelque sorte ! D’ailleurs, en regardant de près la capture écran envoyée, on voit que le tracé a été fait à la main, en utilisant le logiciel Paint de Windows.

Si le côté marketing de ma personne me fait apprécier la performance, le côté internaute me fait dire que la fin du spam n’est vraiment pas pour tout de suite. Un mail envoyé à 16 personnes peut-il être, d’ailleurs, considéré comme du spam (qui est caractérisé par un envoi massif…).

Ah oui, j’apprends aussi que, à ce jour, mon nom vaut 1800$… Il y a quelques mois, c’était moins de 1000$.

Prendrais-je de la valeur ?

Laisser une réponse